Qu’est-ce que l’arthrose de hanche (ou coxarthrose) ?

Du fait de cette forte congruence, les cartilages de la hanche sont soumis à d’importantes contraintes mécaniques à l’origine de leur usure et d’une dégénérescence des surfaces cartilagineuses. L’issue finale est la perte totale de l’harmonie articulaire entre la tête fémorale et le cotyle, modifiant ainsi la biomécanique de la hanche avec un frottement os contre os direct. Il en résulte des douleurs, une boiterie, une limitation des mouvements articulaires, une inégalité de longueur des membres inférieurs et, finalement, une invalidité.

La coxarthrose est, dans la plupart des cas, « constitutionelle », c’est-à-dire qu’aucune cause directe ne peut l’expliquer. Le surpoids et l’obésité, en augmentant les contraintes au niveau des hanches, sont un des principaux facteurs favorisants.

Dans certains cas, une cause directe de la dégénérescence coxo-fémorale est retrouvée :

- la polyarthrite rhumatoïde (maladie inflammatoire déformant les articulations)

- la nécrose avasculaire de la tête fémorale (perte de vascularisation sanguine de la tête fémorale conduisant à l’effondrement de l’os puis du cartilage, pouvant être favorisée par les traitements corticoïdes ou encore l’abus d’alcool)

- la dysplasie congénitale de hanche (luxation congénitale, observée essentiellement chez les bretons).

- les fractures, luxations et autres traumatismes de la hanche

Article précédent Article suivant