Les traitements non-chirurgicaux.

- Médicaments oraux : les antalgiques standards (Paracétamol, Tramadol) permettent de diminuer les douleurs. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ibuprofène, Kétoprofène…) diminuent l’inflammation et donc la compression du nerf.

- Les infiltrations dans le canal carpien de corticoïdes (Prednisone, Dexaméthasone...) agissent localement en réduisant l’inflammation et la compression nerveuse. Elles peuvent être réalisées en cas de symptômes légers ou intermittents. L’utilisation des corticoïdes doit se faire par la prescription d’un médecin, avec précaution, en particulier chez les patients diabétiques.

- L’acupuncture, la chiropraxie : leur efficacité reste à démontrer.

Article précédent Article suivant