Quelles-sont les techniques chirurgicales de stabilisation ?

Le traitement chirurgical est recommandé en cas de luxations à répétition.

Actuellement, 2 techniques sont principalement utilisées :

- La butée coracoïdienne de Latarjet : l’apophyse Coracoïde, située en haut et en avant de l’omoplatre, est sectionnée et fixée en en avant de la glène par 1 ou 2 vis. Elle a donc une action de butée, empêchant la tête humérale de se luxer en avant. Elle nécessite une incision de 5 à 8 cm en avant de l’épaule, dans le sillon delto-pectoral.

- La retente capsulo-ligamentaire sous Arthroscopie (intervention de Bankart) : la capsule et les ligaments gléno-huméraux sont retendus et fixés grâce à des petites ancres insérées autour de la glène. Ceci nécessite 2 ou 3 minimes incisions (1 cm) autour de l’épaule pour l’introduction de la caméra et des instruments. Cette opération est donc moins invasive et doit être préférée lorsqu’elle est réalisable (cf rubrique suivante).

Article précédent Article suivant