Quelles sont les suites opératoires ?

L’intervention dure en moyenne 1h30. Les nouvelles techniques d'anesthésie permettent une meilleure gestion de la douleur pendant et après l’intervention.  Elle se pratique, en général, sous anesthésie générale avec une éventuelle anesthésie loco-régionale associée (injection d’anesthésiant au niveau de l’épaule, afin de réduire les douleurs).

Un passage en salle de réveil de quelques heures est nécessaire pour poursuivre la surveillance de la levée d’anesthésie (surveillance de la pression artérielle, du pouls, de la conscience, de la douleur et du besoin de médicaments antalgiques).

Une attelle avec coussin d’abduction doit être portée après l’intervention pendant 4 à 6 semaines afin de protéger la suture pendant la cicatrisation tendineuse. La sortie d’hospitalisation se fait, en général, le lendemain ou le surlendemain, soit vers le domicile soit vers un centre de rééducation. Le programme de rééducation doit débuter dès les premiers jours suivants par des mouvements passifs au dessus du coussin d’abduction. L’engagement du patient dans la rééducation est capital pour optimiser le résultat de la chirurgie. La récupération est complète après 3 à 6 mois.

Environ six semaines après la chirurgie, un rendez-vous avec le chirurgien permet de s’assurer de la bonne évolution. Le coussin d’abduction est retiré définitivement. Une radiographie confirme la restauration de l’espace sous-acromial grâce à l’acromioplastie. Le contrôle de la cicatrisation tendineuse par échographie, voire par arthroscanner ou IRM, n’est pas nécessaire en général.

Article précédent Article suivant